Voici pourquoi il faut avoir de grosses fesses d’après la science

voiciAvoir des rondeurs harmonieuses est considéré comme un signe de beauté et de féminité, mais quand elles deviennent trop volumineuses, surtout au niveau de la culotte de cheval, elles se transforment en un ennemi du bien-être de la femme qui les porte et qui cherche par tous les moyens à s’en débarrasser ou, du moins, les réduire. Or, une étude scientifique récente a montré qu’avoir des fesses bien remplies est un signe d’intelligence et de bonne santé, de quoi en être fières mesdames ! Explications.

Une étude confirme : des fesses pleines, c’est bon pour la santé !
Une étude récente menée par l’Université d’Oxford sur 16 000 femmes, a découvert que les femmes dotées de fesses généreuses sont plus intelligentes et en meilleure santé que celles qui ont des fesses de moyenne ou de petite taille ! Elles ont aussi un niveau de cholestérol plus bas et un meilleur équilibre hormonal qui les aide à mieux transformer les sucres, ce qui les aide à réduire leur risque de diabète et de plusieurs autres maladies.

Selon les résultats de cette étude, les femmes avec de fesses pleines ont plus de chances de donner naissance à des enfants intelligents, grâce à la quantité d’oméga-3 qu’elles concentrent dans leurs fesses.
Quel est le rôle des omégas 3 ?
En effet, les graisses qui se situent au niveau des fesses et des cuisses permettent de stocker cet acide gras qui apporte au corps, une multitude de bienfaits. Facilement mobilisable par l’organisme, il l’aide à mieux fonctionner en améliorant le rôle de ses transmetteurs et récepteurs. Il lui permette également de préserver la souplesse de ses membranes cellulaires, ce qui booste la fonction de l’insuline et aide à réguler le taux de glycémie et de cholestérol dans le sang. De plus, les omégas 3 sont connus pour leur grande capacité à protéger le système cardiovasculaire, à booster le système immunitaire, à réduire l’inflammation et à réguler l’humeur. Ceci sans oublier leur effet très positif sur le développement du cerveau et sur les fonctions cognitives (concentration, mémoire, apprentissage, etc.) qu’ils améliorent.

Une étude menée à l’Université d’Australie du Sud et une autre publiée par le Journal International de l’Obésité ont toutes les deux mis en évidence, un autre rôle des omégas 3 : la perte de poids. En effet, leur capacité à stimuler la production de protéines et la transformation des sucres, permet une meilleure utilisation et une combustion plus rapide des graisses.

Avoir des fesses remplies vous aide à vivre plus longtemps !
Pour venir corroborer les affirmations du Professeur Konstantinos Manolopoulos, leader de l’étude de l’Université d’Oxford, deux autres études menées l’une à l’Université de Pittsburgh et l’autre à celle de Californie ont également découvert que les femmes avec des fesses bien rondes vivaient plus longtemps que celles qui sont moins gâtées par la nature.

Ceci est dû au fait que les premières disposent d’un taux élevé de leptine – ou « hormone de satiété » responsable de la régulation de l’appétit et du stockage des graisses – et d’adiponectine, une hormone dotée de puissantes propriétés anti-inflammatoires, antidiabétiques et protectrices du système cardiovasculaire. D’ailleurs plusieurs études scientifiques ont montré qu’avoir un taux d’adiponectine élevé permet de réduire le risque des maladies cardiovasculaires, car elle aide à améliorer la sensibilité à l’insuline et contribue à la régulation du taux de graisses dans le sang.

Facebook Comments
Share
Share
Share