Haiti: Le déficit commercial en 2016 était de 2.6 milliards de dollars

PORT-AU-PRINCE – Le directeur du commerce extérieur au Ministère du commerce et de l’industrie, Marc Franck Larose a révélé hier que le déficit commercial d’Haïti était de 2.6 milliards de dollars en 2016. Il s’agit d’une légère baisse par rapport à 2015 lorsque le déficit était de 2.7 milliards de dollars.

Lors d’une audition du ministre du commerce, Pierre Marie Dumeny, au Sénat, les dossiers de la création massive d’emploi et la relance de l’économie ont été abordés.

Les statistiques officielles font état d’une stagnation dans les exportations. Les exportations se sont élevés à 1.7 milliards en 2015 et 1.6 milliards en 2016, précise M. Larose. La valeur ajoutée des industries d’assemblage dans le secteur du textile représente 80% des exportations totales haïtiennes au cours de cette période.

Au cours de la même période les importations ont atteint 4.5 milliards en 2015 et 4.2 milliards en 2016.

Les produits alimentaires constituent la principale catégorie d’importation en Haïti. Ils représentent 26.5% des importations en 2015. La faiblesse de l’agriculture haïtienne et son incapacité à répondre à la demande des consommateurs notamment de produits avicoles constituent une préoccupation pour les autorités.

Les statistiques témoignent toutefois d’une baisse des importations des produits alimentaires qui représentaient 22% des importations en 2016.

Les produits pétroliers constituent la deuxième catégorie d’importation avec 18%. Les articles manufactures représentaient 16% des importations au cours de cette période.

Les autorités monétaires haïtiennes pressent les acteurs économiques et les pouvoirs publics à adopter des dispositions urgentes pour relancer l’économie faisant valoir que le déficit commercial influe directement sur le taux de change de la gourde par rapport au dollar. Le taux de change avait franchi la barre symbolique des 70 gourdes en février 2017.

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

Facebook Comments
Share
Share
Share