Haiti: La Banque Européenne d’Investissement accorderait des prêts pour des nouveaux projets

PORT-AU-PRINCE – Au cours de sa visite exploratoire en Haïti Pim van Ballekom le Vice-président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) est allé à la rencontre de bénéficiaires de financements BEI, octroyés par le biais d’intermédiaires financiers locaux et il a abordé les possibilités de financement de nouveaux projets en Haïti « Au cours de ma première visite en Haïti, nous avons eu des discussions fructueuses sur le soutien que nous apporterons à l’avenir à des projets dans les secteurs public et privé dans le pays.

Compte tenu de notre vaste expérience sectorielle à l’appui de projets dans le monde entier, nous sommes en mesure d’apporter des compétences techniques et pratiques en Haïti […] Les premiers prêts de la BEI en Haïti datent de 1995 et nous espérons continuer à appuyer des projets, notamment en faveur des infrastructures de base (par exemple, l’énergie, l’eau, l’assainissement et les transports), de l’action pour le climat et des programmes de soutien à des petites entreprises dans tout le pays. »

Vincent Degert, Ambassadeur de l’Union européenne, a commenté « L’un des points forts de l’aide européenne est de cibler les catégories les plus vulnérables et les plus marginalisées de la population haïtienne. De fait, les femmes et les petits entrepreneurs des zones rurales pourront, dans le cadre de cet accord, bénéficier des fonds qui jusqu’ici leur ont fait défaut, afin de pouvoir, dans un premier temps, se recapitaliser et dans un second temps monter à petite échelle des structures d’affaires qui leur permettront d’acquérir un minimum d’autonomie financière, et de prendre soin de leurs familles. Cette démarche cadre parfaitement avec notre approche en matière de coopération, qui vise à renforcer la résilience des populations les plus vulnérables, tout en améliorant leurs perspectives d’avenir. »

Rappelons que la BEI a déjà investi sous la forme de prêts et d’investissements en fonds propres un total de 1,2 milliards de gourdes (± 16 millions d’Euros) en faveur de quatre projets liés au développement du secteur privé (PME). Elle a également octroyé une aide non remboursable de 45 millions de gourdes pour l’hôpital de chirurgie traumatique modulaire de Médecins Sans Frontières construit après le séisme de 2010 à Tabarre. L’année dernière, après le passage de l’ouragan Matthew, l’Institut BEI, les effectifs du Groupe et la BEI elle-même ont fait don de 19 millions de gourdes à 6 œuvres caritatives travaillant pour assurer la reconstruction d’Haïti.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Libre

Facebook Comments
Share
Share
Share