Des juges fâchés après le discours contre la corruption du bâtonnier

Spread the love

2 octobre dernier, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince Stanley Gaston prononçait un discours coup de poing contre la corruption métastasée qui désintègre la justice haïtienne à l’ occasion de l’ouverture de l’année judiciaire.

Succès immédiat.

L’allocation lui a valu des applaudissements pour avoir exprimé ce qui toujours se savait. Mais aussi l’ire des juges à la cour d’appel qui dans une assemblée générale ont pris la drastique décision de ne plus recevoir de dossier des clients du barreau de Port-au-Prince nonobstant excuses expresses de la part du bâtonnât.

Peter Reynold Delciné, président du jeune barreau estime cette décision « émotive » et illégale. De fait, il tombe sous le coup de l’article 146 du code pénal pour déni de justice, précise-t-il.

Les juges ont aussi mal apprécié le discours estime l’avocat. « Le discours avait un caractère général. [Stanley Gaston] ne parlait pas d’un juge en particulier. Tout le monde connait les ravages de la corruption au sein du système judiciaire haïtien. Personne n’osait parler de la question. »

Aussi, selon Peter Reynold Delciné « le bâtonnier n’a pas à s’excuser ». Source:LoopHaiti.com