FEM/Justice: Haïti classé 126ème sur 137 pays où le système judiciaire est à l’agonie

Spread the love

Ce rapport du Forum Economique Mondial, publié en début de semaine, vient enfoncer le clou dans la plaie d’une justice moribonde en Haïti et fait croire qu’il est encore bien loin que « La justice élève (notre) Nation« . Et selon un expert, en matière de droit et de justice sociale, contacté par Rezo Nòdwès, il ne fait non plus aucun doute que le rapport annuel du FEM, à venir également en 2018, sur le prochain classement du système judiciaire à l’échelle planétaire, avec les artifices déployés mardi par les autorités de Port-au-Prince, pour contrecarrer une manif des opposants, ne serait pas non plus luisant. Classé honteusement 126è à 11 pas du dernier de la classe, y-a-t-il vraiment lieu de parler encore d’un système judiciaire équitable en Haïti

Genève, mardi 24 octobre 2017.-Malgré de frais lauriers roses déposés sur la tête du président de la République Jovenel Moise par Luis Moreno, directeur de BID, à défaut d’un diadème, en début de cette semaine, le Forum Economique Mondial n’a pas ménagé Haïti en le plaçant en 126 ème position parmi les pays dont le système judiciaire est des plus corrompus.

On dirait que cette justice qu’on compare à « une femme aux yeux bandés« , dans le traitement et le suivi des dossiers judiciaires, agirait différemment en Haïti avec l’enlèvement du voile sur son visage. Le chef du Parquet de Port-au-Prince a donné mardi toute la mesure de la cause commune qu’il fait maladroitement avec le gouvernement sans se sourciller qu’il est avant tout, le défenseur du peuple, ses ayants droit..\

En effet, le classement du Forum Economique Mondial place Haïti avec toute sa caravane de développement en dessous des nations avec leurs systèmes judiciaires décriés et très critiqués comme celui du Mexique, qui occupe la 113ème place; avant Haïti, classé 126ème dans la catégorie des pays africains et asiatiques, tels le Nigeria, le Congo, le Yémen, la République du Tchad, la Moldavie et le Burundi, entre autres.

« Le calcul arithmétique est simple: la corruption engendre toujours le sous-développement et la misère. Tout le reste n’est que de la propagande« , commente n leader de la marche pacifique du mardi, joint au téléphone par le journal Rezo Nòdwès.

Le Venezuela de Nicolas Maduro occupe la dernière position du classement. Une classification se basant à coup sûr sur les derniers événements malheureux survenus dans ce pays depuis le début de l’année. Et l’Equateur, un allié sur lequel s’appuyaient les autorités de Port-au-Prince pour revenir avec l’armée, est placé avant-dernier du classement relatant le fonctionnement du système judiciaire dans 137 pays de la planète.

Les dominicains, en matière de justice, à cause de leur mauvais score récolté (130ème sur 137) dans le classement du Forum Economique Mondial, ne peuvent pas non plus se porter en donneur de leçons aux haïtiens. Toutefois, il est à signaler que leur PIB dépasse de loin celui de notre pays dans l’attente jeudi de la publication du rapport sous la dilapidation des fonds de Petro Caribe. Un rapport qui toucherait les administrations Préval-Duvivier/Bellerive, Martelly-Conille/Lamothe/Paul et éventuellement Privert/Jean Charles.