Les 2 ministres de Privert menacent de traîner le commissaire Daméus en justice

Spread the love

Ocnam-Clamé Daméus est sommé de faire le retrait des mesures d`interdiction de départ à l`encontre des deux ex ministres de Privert qui menacent également de poursuivre le chef du parquet pour les dommages qui leur ont été causés par ces mesures « illégales et arbitraires ». Déclaration pour le moins surprenante, le Commissaire Daméus a justifié cette mesure sur radio Kiskeya du fait et nous citons que « les personnages n’ont pas une adresse connue pour pouvoir les joindre en cas de besoin de l’enquête »

Lundi 30 octobre 2017.)– Plus ça change et plus c`est la même chose; les mêmes refrains, la même rengaine, d`un gouvernement à l`autre. Et le système judiciaire se détériore et n’inspire plus confiance aux citoyens. C’est la vente aux enchères avec la règle prédominante du plus fort, comme en plein cœur d’une jungle où le loup aux griffes rétractiles fait la leçon aux agneaux.

Les deux anciens ministres de l`administration Privert-Enex , semble-t-il, vont suivre la même route qu`ont emprunté les membres de l`administration qui les a précédés, celle de Martelly-Paul, quand les hauts dignitaires Tet Kale ont été interdits de quitter le pays l`année dernière par l`ex-commissaire du gouvernement Jean Danton Léger.

Camille Edouard jr, ex ministre de la Justice et de la Sécurité publique et Yves Romain Bastien, ex-ministre de l`Économie et des Finances, se sont rendus au service de l`Immigration et Émigration afin de faire le constat de la mesure de monsieur Clamé Ocnam DAMÉUS, taxée d`illégale et arbitraire. Même scenario, différents acteurs. Demain, autre scène.

Ils ont ainsi fait sommation au commissaire du gouvernement d`annuler ladite interdiction de départ dans les vingt quatre heures et menacent de saisir les tribunaux compétents afin d`obtenir la rétractation de cette décision et de poursuivre personnellement le chef du parquet pour dommages causés aux requérants.

Dans une entrevue accordée à des collaborateurs de Rezo Nòdwès, l`ancien garde des sceaux de la République d`Haïti avait déclaré que le commissaire Daméus ne cherche qu’a se venger de lui et a aussi révélé qu`il se trouve dans le collimateur du régime Tet Kale à cause de l`arrestation de Guy Philippe et du transfert de celui-ci vers les États-Unis .