Deux étudiantes françaises viennent créer un poulailler en Haïti

Spread the love

Au moment où plus d’un cherchent à se retrouver en famille pour les vacances de noël, Elisabeth Rousseau, étudiante en restauration-hôtellerie et Mazarine Piau, en sciences de l’éducation, deux jeunes françaises ont préféré organiser un voyage en Haïti. Ils devront poser leurs valises à l’aéroport Toussaint Louverture ce mardi 19 décembre pour un séjour de trois semaines.

Mais le motif de leur départ n’est pas tant de découvrir la culture locale, profiter des plages paradisiaques ou déguster les saveurs gastronomiques traditionnelles. Bien plus encore, elles se donnent une mission toute particulière : créer un poulailler destiné à la reproduction en Haïti.

Ce projet s’inscrit dans la logique du tourisme solidaire. Selon le site Ouest-France, l’idée est de contribuer financièrement à la création d’un poulailler destiné à venir en aide alimentaire à la population. « Un premier poulailler destiné à la ponte, a déjà été créé. Il reste à concevoir totalement le second. Celui-ci, voué à la reproduction des volailles, aidera les habitants de Verrettes, petite commune située à deux heures de Port-au-Prince », révèle Mazarine Piau, citée par le site.

Avec ces deux jeunes femmes, rien n’est improvisé.  Elles ont elles-mêmes leur vol Paris-Haïti. Depuis la France, elles ont reçu un chèque de 500 euros de l’association Créavenir de l’agence du Crédit-Mutuel pour soutenir ce financement humanitaire. Elles emportent dans leurs bagages divers médicaments d’urgence ainsi que la couveuse qui couvera les œufs. Elles prévoient de se faire aider sur place par l’association de Cossé (Mayenne), Haïti and co, qui les guidera pour l’achat de poules de reproduction et pour le matériel destiné à la construction du poulailler ainsi que pour le change de leurs euros en monnaie du pays, la gourde-haïtienne.