Jerry Tardieu : « Les haïtiens sont tout, sauf un fardeau » aux USA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Député Jerry Tardieu lors de la séance de ratification du PM Jack Guy Lafontant, mars 2017/ Photo: Facebook JTLe député de Pétronille, Jerry Tardieu, a été invité, cette semaine sur la chaîne américaine CBS, pour commenter les propos – qualifiés de racistes – attribués au Président américain, Donald Trump sur Haïti. Si on ne l’a pas entendu faire de remarques dans les medias depuis la naissance du scandale, l’on sait maintenant qu’il « était choqué » par ces propos, « non parce qu’on n’est pas conscients des problèmes que nous devons affronter en Haïti mais parce que ces mots viennent du leader du monde libre », a-t-il répondu au journaliste. LooopHaiti


Dans la foulée, le diplômé de Harvard a saisi l’occasion pour faire une petite leçon d’élégance au Chef d’Etat américain en soulignant que dans les coulisses ou en public, vu les formes que prennent les affaires internationales aujourd’hui, « il [Donald Trump] devrait être un petit peu plus prudent dans le choix de ses mots, ces derniers ayant la capacité de vous construire ou vous détruire ».

Mais le pire est que ces mots viennent du président des Etats-Unis, où des immigrants haïtiens font leur mieux, tant qu’il est leur est permis de mettre en œuvre leur potentiel professionnel. « […], ils sont docteurs, infirmières, mécaniciens, professeurs : les haïtiens sont tout, sauf un fardeau pour la société américaine ».

Parallèlement, les choses ne sont pas roses en Haïti. Des milliers de citoyens laissent le pays, tous en quête de mieux être. Rien que pour l’année dernière, 102,000 Haïtiens sont arrivés au Chili, selon l’Ambassadeur chilien à Port-au-Prince, Patricio Ultreras Diaz.

Mais le Député Tardieu se dit « très optimiste » quant à l’avenir de la Nation. La formule magique, selon lui, pour réaliser beaucoup de choses, c’est de mettre « la bonne personne à la bonne place ». « C’est pourquoi, j’ai intégré la politique : parce que Haïti a besoin d’une nouvelle génération de leaders susceptibles d’accomplir leur responsabilités », a-t-il dit.