Visa dominicain – Augmentation à 50%, des frais médicaux obligatoires y sont inclus!

Spread the love

Il y a une assurance obligatoire qui s’applique à toutes les catégories de visiteurs en République Dominicaine, informe le Consulat dominicain à Port-au-Prince. Les Dominicains veulent désormais s’assurer que tout haïtien indistinctement traversant légalement la frontière, pour le moins, contribue aux soins de santé qu’ils pourront préalablement lui fournir en cas d’urgence. Pour les femmes enceintes, des frais de grossesse sont inclus dans le nouveau montant exigé pour l’obtention du visa dominicain

Port-au-Prince, lundi 12 février 2018 .–Alors que les autorités de Port-au-Prince s’amusent à gaspiller les maigres ressources du pays jusqu’à arriver à corrompre des parlementaires, selon des membres de l’opposition, pour essayer de dévier le rapport de dilapidation de fonds de Petro Caribe, les dominicains font le boulot à leur place tout en tablant sur la présence des haitiens qui viennent régulièrement chez eux pour renforcer leur assiette fiscale.

Selon le consulat dominicain à Port-au-Prince, le coût pour l’obtention du visa d`un an, passé de $230 à $350, permet de couvrir d’éventuelles dépenses, qui sont de plusieurs ordres, en particulier le rapatriement du visiteur dans les cas d’extrême urgence. A ne pas confondre avec « expulsion« , une pratique courante.

Les 50% d’augmentation de frais, a fait valoir le Consulat, serviront également à couvrir le rapatriement des dépouilles au cas où le visiteur venait, malheureusement, à mourir en République Dominicaine, durant son bref séjour. Le Consulat qui a tenté de justifier cette augmentation, parle également de frais médicaux obligatoires couverts dans le prix du visa revu à la hausse.

Quant aux femmes haïtiennes enceintes qui ont été très nombreuses en 2017, à donner naissance à leurs petits en territoire voisin, les frais d’urgence pour la grossesse seraient inclus dans le nouveau barème fixé pour l’obtention d’un visa dominicain.

César Antonio Pérez Cuevas, ministre-conseiller au consulat dominicain, cité par des médias dominicains en ligne, aurait déclaré que ce barème imposé sur le visa, en ce qui a trait aux femmes haïtiennes enceintes voyageant en République Dominicaine, les aidera à couvrir bien des dépenses.

Avec les dominicains, un visa est maintenant synonyme d’assurance médicale à défaut d’être un eldorado pour tous les haitiens. A qui la faute ?