Accord de 5 millions de dollars pour protéger l’île-à-Vache

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement haïtien et la Banque Centrale des Caraïbes (BDC) ont signé le 3 mars dernier un accord de gestion pour protéger le climat de l’Ile à vache les risques de catastrophes naturelles. Ce projet est financé à hauteur de 5,5 millions de dollars, dont 896 000 dollars provenant des ressources fournies par la BDC.

« Les inondations et les tempêtes récurrentes qui affectent l’île endommagent les moyens de subsistance des personnes qui dépendent de la pêche et de l’agriculture », a déclaré Monica La Bennett, vice-présidente des opérations de la BDC. Elle croit que ce projet qui vise à renforcer la résilience des Haïtiens contre les aléas climatiques pourra changer des vies à l’avenir.

Le discours du ministre de l’Environnement d’Haïti, SE Pierre Simon Georges, n’a pas contredit Monica La Bennett. Il pense également que l’initiative bénéficiera directement la population à travers les interventions multisectorielles. Selon lui, l’ile est particulièrement vulnérable aux catastrophes naturelles et bénéficiera, par ce projet, de l’électricité, de l’eau potable et la gestion des pêches.

Les composantes clés du projet comprennent :

Formulation d’un plan de gestion des risques de catastrophe et d’adaptation au changement climatique ; un plan spatial résilient au climat ; un système d’alerte précoce ; et un programme d’éducation et de sensibilisation du public ;

Renforcer la capacité d’élaborer et de mettre en œuvre un programme de gestion durable des pêches et des écosystèmes côtiers, y compris la planification d’options de moyens de subsistance viables et de possibilités d’emploi pour les résidents de l’Ile-à-Vache ;

Amélioration de l’accès à l’eau potable, en installant du matériel de purification de l’eau aux points d’eau communautaires de Madame Bernard et de Baleraze et en surveillant la qualité et la disponibilité de l’eau ;

Un accès accru à une électricité efficace et abordable pour les ménages, les entreprises et les services administratifs publics, grâce à l’installation d’un système de mini-réseau chez Madame Bernard.

L’île d’Ile-à-Vache compte 5 villages principaux et une population d’environ 15,000 habitants particulièrement vulnérables aux impacts des tempêtes tropicales et des ouragans.