Au Brésil, 60 députés de gauche ajoutent « Lula » à leur nom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Soixante Lula au Parlement ». C’est le titre d’un communiqué du Parti des Travailleurs (PT, gauche) du Brésil, qui a annoncé mercredi que l’ensemble de ses députés allaient ajouter « Lula » à leur nom en signe de protestation contre l’incarcération de l’ex-président.

« C’est une façon de manifester notre solidarité », a expliqué le porte-parole du parti, soulignant que la sénatrice Gleisi Hoffmann, présidente du parti, avait également demandé que « Lula » soit ajouté à son nom.

Donné favori de l’élection présidentielle d’octobre, Lula, 72 ans, a été incarcéré pour purger une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption.

«Je demande que le nom du parlementaire Paulo Pimenta soit remplacé par Paulo Lula Pimenta», a par exemple déclaré, parlant de lui-même, le leader du PT à la chambre basse, dans un document officiel consulté par l’AFP.

D’autres demandes de ce type ont été envoyées dans des assemblées locales, y compris les conseils municipaux, a expliqué un porte-parole de ce parti fondé par Lula dans les années 80.

Cette initiative insolite a déclenché une contre-attaque de la part de députés de droite.