Haïti: la Commission électorale permanente est l’une des 11 normes des Nations Unies laissées par MINUJUSTH

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port-au-Prince-la création d’une Commission électorale permanente est la norme des Nations Unies 11, et Haïti est prête à libérer l’un des Minujusth dans le pays.
Les États-Unis, en même temps, ont opté pour les élections de 2019, tandis que le Comité exécutif, la Commission électorale permanente des nouveaux membres et le processus de recrutement judiciaire sont bloqués… En fait, aucun progrès significatif n’a été fait dans le recrutement des membres de la Commission électorale permanente. «Nous n’avons pas de dossier de recrutement de membres du Comité électoral permanent, a déclaré nouvelliste, qui est le plus grand Elibert, membre du Conseil supérieur de la magistrature.

Pour le moment, CSPJ n’a compté que les documents soumis, ajoutant dans un journal qu’il a ajouté dans la soirée du vendredi.

À la fin de la mission, m. Elibert a souligné que le recrutement record des trois représentants de la Commission électorale permanente de nouvelliste CSPJ n’était pas intéressant. En termes de mise en œuvre, le processus n’a pas beaucoup progressé.

À la fin de février, le premier ministre Gekgey Lafontant a informé le grand public et les demandes de recrutement de trois délégués, en particulier le premier ministre, qui reçoivent des pouvoirs exécutifs à la prochaine Commission électorale permanente, selon la Constitution 第 192-3 条. Depuis, personne ne l’a dit. Selon une source au Palais national, un certain nombre d’intervenants ont soumis leurs documents. Cependant, il a déclaré au journal que l’avis de recrutement contenait un certain nombre d’erreurs, en particulier en ce qui concerne l’âge requis pour obtenir un nouveau CEP. Il devrait être 40 ans, pas 35 ans.

Dans les jours à venir, un autre avis de recrutement sera émis pour corriger les erreurs majeures. En fait, l’enfant avait demandé les critères d’adhésion au Comité électoral permanent: les certificats de naissance ou les extraits de dossiers, les cartes d’identité nationales (CIN), les numéros d’immatriculation fiscale, la preuve de la bonne vie et la moralité, et le retrait des casiers judiciaires;

Déclaration d’impôt finale pour l’exercice 2016-2017; permis de séjour haïtien, curriculum vitae et curriculum vitae, avec une copie du diplôme obtenu, un livre de motifs, deux photos récentes d’identification de date, une copie des trois derniers passeports délivrés par le service de l’immigration et de l’immigration, ou un certificat ou une licence pour un contrat de titre ou une activité professionnelle dans le cas d’une activité commerciale en Haïti.

En outre, les candidats éligibles doivent être des citoyens haïtiens âgés de 35 ou plus avec une licence (bac + 4) avec une expérience professionnelle dans 10. et puis le Conseil. Plus de 40 personnes ont déposé leurs pièces détachées et le Comité des deux chambres s’apprêtait à présenter un rapport lorsque le sénateur Joseph Lambert, co-présidents du Comité, a été élu Président du Sénat en janvier dernier.

Depuis, on a peu parlé du recrutement de la Commission électorale permanente.

Des listes des CSPJ et du recrutement parlementaire, six de ceux qui souhaitent adhérer au Conseil permanent sont les membres les plus influents du CEP actuel. Leopold Berlanger Carlos et Mary Franz Joachim, respectivement, le Président, le vice-président et le Conseil électoral provisoire actuel du Secrétaire général, qui ont soumis le cas au Conseil suprême de la magistrature (CSPJ) dans le cadre de la Commission électorale permanente de 36.

La liste parlementaire comprend le Comité électoral du CEP sortant, frinel Joseph, Jean Simon Saint-Hubert et Uder Antoine.

Selon un accord entre le Palais national et le Parlement, le renouvellement des élections du Sénat et de la Chambre des représentants dans le premier tiers devrait se tenir en octobre 2019, l’année prochaine. Selon l’accord, le mandant du sénateur expirera en tant que troisième du Sénat: Anthony Chéramy, evalièrebeauplan, nawoon Marcelus, Jac-Saint-maovers Let Carl Murat Cantave, Wilfried Green, Rica de Pierre · Hervefourgan, Jacinthe et Francener deniers peuvent rester au Sénat jusqu’à la date du 2020 janvier sur les 10 nouveaux sénateurs élus et la 51e session du Conseil législatif de retour.

Laisser un commentaire