Un ancien secrétaire d`état demande de supprimer le Sénat!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ancien secrétaire d`état à l`Information, Pierre Robert Auguste, également journaliste, a dirigé le quotidien de l`état « L`Union ». Dans ce billet, PRA estime que le pays doit souscrire à une nouvelle constitution pour éliminer le Sénat, un corps de prédateurs, et le poste budgétivore et inutile de Premier Ministre

Vendredi 13 avril 2018

BILLET A ME CAMILLE FIÈVRE

CHER COMPATRIOTE

Par Pierre Robert Auguste

Exilé dans ma ville que je chéris, Gonaives, la cité de l`indépendance, le hasard des ondes,contrairement à mes très nombreux cocitadins exaspérés par le black-out et le black-in, m`a permis d`intercepter votre brillante intervention,à l`hôtel Montana,sur la nécessaire et urgente tabula rasa pour sortir Haiti de sa crise séculaire.

Cette solution, absolument pertinente, demande l`acceptation consensuelle, la magnanimité des hommes et femmes politiques, l`incitation irénique de la très influente minorité des plus riches, l`incantation amplifiée des classes moyennes et des plus pauvres, la compréhension et la sensibilité de la communauté internationale et des partenaires étrangers, bilatéraux, multilatéraux.

script async src="//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js">

Il s`agit de résoudre un cas flagrant d`illiciceite multiforme, qui est le dépouillement d`un Etat membre de la Communauté internationale de ses attributs fondamentaux sous la responsabilité anormale de l`institution qui est chargée d`en assurer la préservation : l`ONU.

Certes, le pays souscrira unanimement à une nouvelle Constitution pour éliminer un corps de prédateurs, le Sénat et pour le remplacer par une Assemblée nationale des Communes: pour supprimer le poste budgétivore et inutile de Premier Ministre; pour instituer à la tête des Communes de vrais gouvernements locaux, autonomes et participes; pour jeter les bases de la fraternité et de la solidarité sociales; pour démocratiser l`économie et rendre accessible la création de la richesse, PROMOUVOIR DES PÔLES RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT GLOBAL ; pour inciter à un pluralisme écologique et non fragmentaire, pour enraciner dans les mœurs la vertu de la démocratie sous la prédominance des valeurs.

Le temps a longtemps sonné dans la poitrine du peuple de mettre fin au règne du mal et des malfaiteurs qui prévaut encore.

NOUS SOMMES CAPABLES ET DIGNES DU BIEN

Pierre Robert Auguste

Ancien ministre de l`Information, Pierre Robert Auguste, également journaliste, a dirigé le quotidien de l`état « L`Union ».

L’image contient peut-être : 1 personne

Laisser un commentaire