Un remaniement ministériel serait imminent

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de l’état, Jovenel Moïse, envisage un remaniement ministériel, confirme le secrétaire général du Conseil des Ministre, Renald Lubérice. Le principe du remaniement étant acquis il ne reste plus qu’à trouver le momentum. M. Lubérice rappelle qu’il s’agit d’une prérogative du chef de l’état qui pourra consulter le Premier Ministre.

Le thème du remaniement, agité par des organisations populaires proches du parti PHTK et des parlementaires de la majorité présidentielle, ne fait aucun doute.

Le président du Sénat, Joseph Lambert, assure que le chef de l’état est convaincu de la nécessité d’insuffler du sang neuf au cabinet ministériel. L’équipe est émoussée, argue le sénateur Lambert.

Pour l’instant le Premier Ministre, Jack Guy Lafontant, est relativement à l’abri. Le président du Sénat et les autres alliés du chef de l’état ont en ligne de mire certains ministres considérés comme improductifs.

Le sénateur Lambert souhaite que le ministre de l’agriculture, Carmel André Beliard soit parmi les ministres sanctionnés.

Le secrétaire général du Conseil des Ministres juge tout de même que le bilan des 12 mois du gouvernement est positif. Les résultats obtenus sont meilleurs que ceux de plusieurs gouvernements antérieurs mais on peut faire mieux, estime M. Lubérice.

Même si le chef de l’état doit décider du momentum il est évident que les parlementaires ont montré des signes d’impatience au cours de ces dernières semaines. Des gestes de protestations ont été enregistrés à la chambre des députés.

Le président du Sénat et les leaders du Parlement sont dans l’attente de consultations du chef de l’état en vue de la nomination de nouveaux ministres.

LLM / radio Métropole Haïti