Vida Extranjera : Le Chili n’est pas un paradis

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vida Extranjera est le titre d’une chanson écrite en espagnol et en créole par un jeune artiste haïtien vivant au Chili depuis trois ans pour expliquer aux haïtiens, surtout ceux qui ont l’intention de s’immigrer au pays de Sebastian Piñera, comment est la vie dans ce pays de l’Amérique du Sud.

Adepte du style musical Reggae, Ernst Jean (Black Peatt) participe avec cette musique dans une campagne d’envergure internationale lancée par les municipalités chiliennes pour prodiguer des conseils à tous les étrangers qui désirent aller vivre au Chili en évoquant « les véritables conditions de vie des migrants au chili ».

Pour le jeune artiste, le Chili n’est pas un paradis, ceux qui y habitent connaissent beaucoup de difficultés pour répondre à leurs besoins. «[…] C’est bien de vivre au Chili, mais ce n’est pas un paradis non plus », détaille-t-il pour un journal chilien (BioBioChile)

« C’est un pays cher où vous travaillez uniquement pour l’électricité, le gaz, la maison et pour acheter des vêtements. Il n’y a pas d’opportunité d’économiser parce que c’est trop cher », écrit ce journal chilien qui reprend les propos de Black Peatt.

Dans l’ensemble, l’on exhorte à ceux qui veulent faire du Chili leur prochaine terre d’accueil de bien vouloir s’informer de : la structure du pays, le logement, l’éducation, entre autres, à travers cette campagne .

Laisser un commentaire