La nouvelle coordonnatrice de l`aide humanitaire en Haiti se prépare déjà pour la saison cyclonique

  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages

La nouvelle responsable de l’OCHA en Haïti rencontre le ministre Aviol Fleurant
Le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant, a reçu la visite de la nouvelle responsable du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) en Haïti, Salima Mokrani, ce mercredi 16 mai 2018.

Cette première rencontre avec le titulaire du MPCE a été l’occasion pour la nouvelle patronne de l’OCHA d’exprimer sa compréhension de la situation humanitaire en Haiti et présenter du même coup ses perspectives d’avenir.

Dans son intervention, le ministre Aviol Fleurant a rappelé qu’Haïti se situe sur la trajectoire cyclonique et est traversée par des failles sismiques. « Il faut construire la résilience », a-t-il martelé.

« Le gouvernement le fait en intégrant les risques et les aléas climatiques dans les politiques publiques », a-t-il renchéri. « L’objectif est la transition de l’humanitaire vers le développement, c’est le vœu de l’administration politique MOISE-LAFONTANT ».

On ne saurait atteindre cet objectif sans mettre en oeuvre la Déclaration de Paris de 2005 sur l’efficacité de l’aide au développement. Celle-ci exige l’alignement des actions du secteur humanitaire sur les priorités du gouvernement, inscrites dans les feuilles de route des ministères sectoriels, a conclu le ministre.

De son coté, Salima Mokrani a rappelé le rôle de l’OCHA en tant que coordonnateur de l’aide humanitaire. L’institution table déjà sur les activités préparatoires à la saison cyclonique, en guise de prévention aux éventuelles catastrophes.

Les acteurs gouvernementaux et humanitaires ont posé le problème, évoqué les enjeux en regard du fait que Haïti a un indice de vulnérabilité de 12,9 sur une échelle de 13. Ils ont dégagé la perspective pour une Haiti résiliente et émergente à l’horizon 2030.