RD: La femme arrêtée pour violence sur sa fille battait aussi son mari

  • 54
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    54
    Partages

L’enquête de la police dominicaine a ouvert une nouvelle fenêtre dans le cadre de l’affaire Yolanda Daveliz, une femme haitienne arrêtée pour avoir brutalisé sa fille de cinq ans. Les informations recueillies des habitants proches de la famille révèlent que Daveliz ne battait pas seulement ses deux filles, mais aussi son mari.

« Les traces de violences physiques et psychologiques envers son mari et ses deux filles caractérisent la maison ou réside la femme haitienne », a écrit le journal dominicain Listin Diario dans son article sorti ce matin.

Jean Renel, le mari de Yolanda Daveliz, faisait constamment l’objet d’insultes de coups venant de sa femme, rapportent-ils au journal. L’homme ne réagissait pas, craignant d’être déporté de la République dominicaine.

« Depuis sept mois qu’ils sont là, elle est brutale avec ses filles. Ça les frappe beaucoup. L’abus physique et verbal est normal chez cette femme « , a déclaré Rosanna Moreta, propriétaire de la maison où ils habitent.

Malgré les avances des voisines qui menaçaient de la dénoncer auprès des autorités pour ses agissements, Daveliz n’arrêtait pas et continuait de battre ses filles et d’agresser son mari tant verbalement que physiquement, disent les voisins.

Accusée d’avoir battu sauvagement sa fille de 5 ans, cette haitienne vivant en République dominicaine, a été arrêtée par les autorités policières du pays, avec l’aide du Conseil national pour l’enfance (CONANI).

Munie de morceaux de tubes en plastique et de son poing, Yolanda Daveliz était sans pitié dans la vidéo, selon ce que rapporte le journal dominicain, Listin Diario, alors que la mineure, qui est sa fille, criait « A l’aide, à l’aide ».

L’accusée est actuellement entre les mains de la justice dominicaine qui poursuit son enquête sur ce cas.