Pillages et incendie: Rudy Hériveaux accuse des assoiffés de pouvoir

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Des mesures très fortes doivent être prises à la suite des événements qui se sont produits le week-end écoulé notamment à la capitale », affirme le directeur général du Ministère des affaires sociales et du Travail, Rudy Hériveaux, lors d’une interview accordée à media de la capitale.

Dr Hériveaux estime que chacun doit assumer les conséquences de son inconséquence. Toutefois, il n’a pas mâché ses mots contre ce qu’ils appellent les assoiffés du pouvoir qui, selon lui, pourraient avoir été à l’origine de cette tempête ou encore ce déferlement de haine sur le pays.

Le DG du MAST s’interroge, par ailleurs, sur la passivité voir l’absence de la police pendant ces événements. Il exige une enquête sur l’attitude de l’institution policière qui pourtant confie ne pas avoir été informée « à temps » de la hausse des prix de l’essence en Haiti.

Le DG du Ministère des affaires sociales confirme d’un autre côté que le président Jovenel Moïse a eu effectivement au cours du week-end des discussions avec des diplomates étrangers accrédités dans le pays.

Il s’agissait pour ces diplomates d’exprimer au chef de l’État haïtien les inquiétudes de la communauté internationale face aux scènes de violence et de pillage observés notamment à Port-au-Prince après l’annonce de l’ajustement du prix des carburants.

Mais à aucun moment, il n’y a eu d’ultimatum au président Jovenel Moïse, indique Dr Rudy Hériveaux.

Source:LoopHaiti.com

Laisser un commentaire