Carlyns Jean-François : Certains chiens et chats sont-ils plus intelligents que le pouvoir et l’opposition?

By | February 6, 2021
Carlyns Jean-François : Certains chiens et chats sont-ils plus intelligents que le pouvoir et l’opposition?

CERTAINS CHIENS ET CHATS SONT PLUS INTELLIGENTS QUE LE POUVOIR ET L’OPPOSTION RADICALE EN HAÏTI ?

Samedi 6 février 2021– Chats et chiens sont naturellement ennemis. Leur animosité est évidente, car dans la chaine alimentaire animale le chat est dans un palier inférieur. Il est ainsi une proie pour le chien, selon des scientifiques comme Anne Bardavid.

Également, ils sont ennemis à cause de leurs nombreuses différences. Je peux considérer quelques-unes (tirées du blog opusmutuelle.fr). Au niveau langagier: pour se montrer menaçant ou en colère, le chat lève une patte. Alors que le chien perçoit ce geste comme une invitation à jouer. On peut aussi considérer l’utilisation respective qu’ils font de leur queue. Lorsqu’un chien bat sa queue, il témoigne de sa mine enjouée. Pourtant le chat lui, en battant sa queue, il dit qu’il est de mauvaise poile. Donc, chacun d’entre ces animaux vit dans un monde particulier. Ce qui engendre un grave problème de communication entre-deux. En fait, leur animosité est naturellement inévitable. Du moins, c’est nous les humains nous croyions depuis toujours.

Cependant, contre toute attente humaine, certains chiens et chats ont la capacité de s’entendre. Je veux dire, ils peuvent même développer un fort sentiment d’amitié entre-deux. Donc, étonnamment, ils sont capables de se sortir de leur monde particulier, de surmonter leurs différences innées, pour développer de l’affinité. Cela arrive fort souvent lorsqu’ils vivent, surtout depuis leur jeune âge, sous un même toit, dans une même demeure familiale. C’est énorme!

Vois-tu, chiens et chats sont capables de laisser leurs différends derrière eux, pour le bien de leur famille. Intelligents, ils se disent je pense curieusement– que leur union fera sans doute du bien aux enfants de leur maitre, cela contribuera au bonheur de la famille. Ils se disent que leur union, au nom du bonheur de tous dans la maison, vaut mille fois mieux que rester dans leur monde particulier à nourrir leur ego. Ils se disent même que leur affinité pourrait être un exemple pour les enfants dans la maison, lorsqu’il faut gérer leurs querelles puériles.

En Haïti pourtant, le pouvoir et l’opposition radicale, constitués d’Humains qui sont censés être plus intelligents que les animaux, sont incapables de s’entendre. Ils sont si enfermés dans leur petit monde particulier respectif qu’ils sont incapables de s’accorder au moins sur un point: « Après quatre(4) mois de pays lock et quatre(4) mois de confinement, la population n’en peut plus. Après tant de temps dans la misère et la crasse, il est temps que le pays emboite le pas vers la stabilité et le progrès…« 

Certains chiens et chats sont, jusqu’à preuve du contraire, plus intelligents que ces gens. Voyez ce qu’ils sont en train de faire. Dans une manifestation du 20 janvier dernier, devant l’ambassade américaine, le porte-parole de l’opposition radicale clamait:  » Tout moun k ap tandem la a, kèlkeswa kote w ye. M konnen afè nu pa bon se vre. Men achte ti gòdèt sèl nou mete lakay nou. Achte ti gòdèt maymoulen nou mete lakay nou. Nou ba nou tan sa a, achte ti dlo mete lakay nou. Li mèt kredi, achte ti chabon mete lakay nou. achte epis mete lakay nou, paske nan jou k ap vini la yo peyi a pral fèmen totalman! La République sera fermee pour exiger le respect de la constitution… » et, en arrière-plan, un autre renchérissait: « Dechoukay ! »

En guise de réponse, le 25 janvier dernier, dans l’une de ses fameuses « Ti kozri ak pèp la », le pouvoir reste dans son monde particulier pour nourrir son ego. Sa position est ferme. Il ne transige pas. Même sur des cendres et des ossements, la fin du mandat présidentiel arrivera le 7 février 2022. Il ironise même l’opposition radicale: « […] gen on lòt ti non jwèt wi gen anpil moun nan peyi a renmen anpil. Yo rele l ti tranzi.Tranzisyon an. Ti tranzi []« 

Haïti, c’est comme une famille, une maison où il n’y a pas que l’opposition radicale et le pouvoir. En clamant « Dechoukay«  ou « fèmen peyi a« , je me demande si l’opposition radicale sait bien que cela impliquera la fermeture des écoles, universités, entreprises voire beaucoup d’hôpitaux. En montrant son intention de ne pas transiger et en ironisant ses adversaires, je me demande si le pouvoir sait bien que cela impliquera l’aiguisement de la crise multidimensionnelle actuelle. Est-ce que ces humains savent que cela impliquera la fermeture de la vie dans pays? Pourquoi, comme certains chiens et chats, l’opposition radicale et le pouvoir ne peuvent-ils pas trouver un accord au nom de la sauvegarde collective? Diable! Est-ce qu’ils savent qu’en étant si sectaires et partisans du chaos,  les jeunes et enfants d’aujourd’hui risquent de reproduire ces mêmes comportements infrahumains dans dix(10) ou vingt (20) ans plus tard?

Pouvoir et opposition radicale, il est encore temps de prouver que vous êtes au moins aussi intelligents que certains chiens et chats. Il est fort puissant cet exemple que vous pourriez donner à nous qui sommes encore jeunes: Laisser derrière vous vos différences et intérêts de clan, sortir de votre monde particulier, pour créer une affinité au nom du bonheur de tous.  En voilà une opportunité grandiose pour prouver au monde entier que, comme certains chiens et chats, vous êtes capables de surprendre. Bon sang ! Prouvez votre intelligence humaine en trouvant un accord entre vous !  Un accord pour ces jeunes si désespérés qui se transforment en bandits; pour les milliers de jeunes qui ne peuvent pas avoir une formation supérieure après leur bac; pour ces filles qui ont été arrachées à leur demeure familiale à cause des nombreux massacres dans les quartiers populaires; pour ces enfants, vieillards et handicapés qui mendient dans les rues, qui dorment à même le sol. Un accord pour la vie… Un accord contre l’insécurité et l’impunité généralisées. Un accord pour les chômeurs, pour les millions d’haïtiens en situation d’insécurité alimentaire et d’extrême pauvreté, ceux-là qui n’ont pas accès à la santé. Bref, un accord pour « rentrer le pays, comme le professeur E. Labossière le dit toujours, dans un cercle vertueux de la croissance économique, du développement durable et de la création d’emplois de qualité ».

Montrez que ça vous fait du bien lorsque vous voyez des jeunes/enfants aller à l’école avec enthousiasme. Lorsqu’ils chantaient autrefois: « ti lekòl mwen, bèl lekòl mwen, mwen remen w anpil anpil… Si n ta vle vin eklere, pa chita lakay, pa chita lakay, ann al lekòl tou lè jou… « . Montrez que ça vous fait du bien lorsque vous entendez des jeunes envisager leur avenir dans leur pays. Montrez que ça vous fait du bien quand il fait bon de vivre dans le pays.

Carlyns JEAN FRANÇOIS
Comptable de formation et finissant en Administration Publique à L’INAGHEI.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *