Joseph Jouthe dit miser sur l’aide du Core Group pour lutter contre l’insécurité

By | December 16, 2020
Joseph Jouthe dit miser sur l’aide du Core Group pour lutter contre l’insécurité
Joseph Jouthe dit miser sur l’aide du Core Group pour lutter contre l’insécurité

Joseph Jouthe dit miser sur l’aide du Core Group pour lutter contre l’insécurité et les actes de banditisme.

Port-au-Prince , Haïti .- Le premier ministre haïtien Joseph Jouthe, a réagi à la suite de la publication du communiqué du Core Group (composé des Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union Européenne, du Représentant spécial de l’Organisation des États Américains et de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies) exprimant son inquiétude par rapport à la publication le 26 novembre 2020 du Décret portant Création, Organisation et Fonctionnement de l’Agence Nationale d’Intelligence (ANI) et sur le renforcement de la sécurité publique.

Le chef du gouvernement, dans un message publié sur Twitter a déclaré: “J’ai pris connaissance du communiqué du Core Group de ce 12 décembre. Je reste persuadé que le Core Group continuera à nous aider à réfléchir sur la manière de mettre fin aux exactions des groupes armés qui sèment l’insécurité, la terreur et le deuil dans les familles.”

Le deuxième personnage du pouvoir exécutif a fait savoir que : “ces agissements et comportements empêchent les autorités haïtiennes de travailler pour une meilleure performance en matière de droits humains, et permettre à Haïti de jouer pleinement son rôle dans le concert des nations.”

Il faut noter que Joseph Jouthe n’a pas vraiment réagi sur les deux décrets mentionnés par le Core Group mais uniquement sur l’insécurité. Il a aussi renouveler la volonté de l’exécutif de promouvoir les droits humains dans le pays. Des droits que les représentants des pays amis d’Haïti croient qui seront violés avec ces décrets.

“Ces deux décrets présidentiels, a ajouté le Core Group, pris dans des domaines qui relèvent de la compétence d’un Parlement, ne semblent pas conformes à certains principes fondamentaux de la démocratie, de l’Etat de droit, et des droits civils et politiques des citoyens.”

SOURCE: JUNO7

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *