La rencontre du bureau du sénat avec Jovenel Moïse n’aura servi à rien, rapporte Joseph Lambert

By | February 6, 2021

Jovenel Moïse et Joseph Lambert respectivement président de la République et président du Sénat, se sont rencontrés ce jeudi 4 février au Palais National. L’objectif de cette rencontre a été de s’entretenir autour de l’actuelle crise du pays. Mais en vain. Puisque les deux camps n’ont pas pu s’entendre sur l’importance des sujets à débattre.

Les violons ne se sont pas accordés entre les deux protagonistes présents à cette rencontre. « Le bureau du Sénat », nous a appris M. Lambert des suites de sa rencontre, « a attiré son attention sur la nécessité du respect scrupuleux de la Constitution et des lois. » Mais, entêté en ce qui a trait à la fin de son mandat, Jovenel Moïse refusait d’en discuter.

Pour le chef d’État, seuls méritaient d’être traités, ses sujets à lui. À savoir les questions de référendum et d’élections. En d’autres termes, changer la constitution et organiser les élections. D’ailleurs, malgré le bilan stérile effectué par Joseph Lambert, Jovenel Moïse n’a pas hésité à affirmer le contraire.

« J’ai eu, ce jeudi, une fructueuse rencontre avec le président et les membres du bureau du Sénat. Nous avons eu des échanges très francs sur la conjoncture actuelle. Je demeure convaincu que le dialogue est le seul atout qui nous permettra de résoudre nos différends politiques », a-t-il tweeté.

Conscient de la fragilité de la situation, le président du Sénat vient à penser qu’un dialogue national autour de l’article 134-2 est nécessaire. Car entre Jovenel Moïse qui est prêt à tout pour rester au pouvoir, et la grande majorité de la population qui réclame la fin de son mandat pour ce dimanche 7 février à venir, Joseph Lambert dit craindre un chaos.

SOURCE: TRIPFOUMI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *