Lambert président à nouveau du Sénat, une décision prise en concertation avec Jovenel Moise!

By | January 14, 2021
Lambert président à nouveau du Sénat, une décision prise en concertation avec Jovenel Moise!
Lambert président à nouveau du Sénat, une décision prise en concertation avec Jovenel Moise!

Après le coup Privert en février 2016, y aura-t-il un cas Lambert, l’après-7 février 2021 ? Jour »J »-24|Joseph Lambert «élu» président du Sénat…Mises en place pour une fin de règne «en douce» ?

NOUS SOMMES À 24 JOURS DE LA FIN DU MANDAT CONSTITUTIONNEL DE JOVENEL MOÏSE PRATIQUANT LA POLITIQUE D’AUTRUCHE, rappelle le plus ancien hebdomadaire haitien de New York, Haïti-Observateur.

GARCIA DELVA SERVAIT DE PONT ENTRE JOVENEL MOISE ET LE CHEF DE GANG
ARNEL JOSEPH.

New York, mercredi 13 janvier 2021 –Si des mises en place sont activement effectuées, dans le monde des opposants du régime PHTK, afin d’assurer la transition post-Moïse, au Palais national, l’équipe au pouvoir, pour sa part, pilotée Jovenel Moise, est à pied d’œuvre, « dans le but de créer des modèles politiques de mises en place pour garantir une fin de règne heureuse« , a révélé l’hebdomadaire Haïti-Observateur, concluant que « l’ultime objectif de la nomination du sénateur Joseph Lambert à la présidence du Sénat, consiste à créer un régime provisoire identique à celui qui a succédé à Michel Martelly« .

La décision de placer le sénateur du Sud-Est (Jacmel) à la tête du Sénat de la République a été prise, suite à une réunion à la résidence officielle du chef de l’État, qui a duré six heures, a appris Haïti-Observateur. Au cours des délibérations, a poursuivi le journal, « les participants ont exposé les avantages de Lambert président de cette assemblée« , qui se compose de seulement 10 sénateurs jouant le rôle de figurants.

À coup sûr, ce scénario dans lequel est présenté le nouveau cas de Lambert, a tout l’air d’être celui échafaudé par Jovenel Moïse ou concocté en collaboration avec lui. À la lumière des rumeurs qui couraient, le mois dernier, concernant les velléités du sénateur du Sud-Est ambitionnant de se faire parachuter à la primature, à défaut d’atterrir au Palais national, d’une manière ou d’une autre, d’aucuns diraient qu’en avalisant la solution Lambert, Jovevel Moïse serait en train de s’auto-infliger un coup d’État.

Le gouvernement du Sénat entre les mains de 3 criminels en particulier

Si le sénateur du Sud-Est se trouve, depuis des années, sous le coup d’une accusation pour assassinat dans une affaire, dont le cabinet de Me Mario Beauvoir est chargé, ses deux autres col-lègues, qui font partie du gouvernement du Sénat, ne sont pas en reste à son égard.

En effet, le sénateur Kedlaire Augustin, « élu » vice-président, a été arrêté après que son véhicule ait été pris en filature par une patrouille de la PNH à la recherche d’un véhicule qui avait été impliqué dans un kidnapping.

Quant au sénateur Gracia Delva, l’hebdomadaire de New York Haïti-Observateur est revenu sur son passé d’accointances avec les gangs. Le journal a rappelé que M. Garcia a été identifié, via son téléphone, comme étant l’autorité qui servait de liaison entre le Palais national et le chef de gang Arnel Joseph. C’est aussi par le truchement de ce dernier que l’apprenti-dictateur Jovenel Moise faisait aboutir des armes et des munitions à Joseph, en sus de lui verser les traitements que décaissait à son indulgence la présidence. Le sénateur Delva a été également identifié comme étant le kidnappeur qui avait enlevé le mari d’une de ses voisines qu’il avait, pourtant, promis d’aider à libérer. En fin de compte, la femme de la victime a été obligée de verser une rançon de USD 50 000 $ pour obtenir la libération de son époux.

source : Haïti-Observateur, édition du 13 au 19 janvier 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *