»Peuple haïtien, vous avez la parole jusqu’à la victoire finale », déclare le Père Jean-Miguel Auguste

By | February 8, 2021

Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti. Le 6 Février 2021

Dimanche 7 février 2021

 » L’approche de l’échéance présidentielle le 7 Février 2021 prochain enlève le sommeil à plus d’un. Les proches du pouvoir font de la propagande stérile et infantile mais sans grande conviction tandis que les opposants se montrent de plus en plus déterminés et menaçants. MAIS LES DEUX CAMPS, SECRÈTEMENT, MISENT SUR LE POSITIONNEMENT DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, SPÉCIALEMENT DES AMÉRICAINS. » Voilà ce que j’avais écrit dans Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti en date du 29 Janvier dernier. Mais comme circule, depuis hier après-midi sur les réseaux sociaux, une soit disant déclaration du Porte-Parole du Département d’État Américain faisant croire que le mandat du Président HAÏTIEN toucherait à sa fin le 2 février 2022, Oups …! le 7, le pouvoir et leurs alliés pensent avoir conjuré la date constitutionnelle de la fin du mandat du Président Jovenel Moïse du 7 février 2021. SÉ BYEN KONTÉ, MAL KALKILÉ.

Cet empressement à instrumentaliser la réponse de Mr. Edward Price, le Porte-Parole du Département d’État américain, à la question d’un journaliste concernant la situation actuelle d’Haiti, témoigne de l’infantilisme invétéré de nos dirigeants et aspirants dirigeants qui semblent agir et réagir ou omettre de le faire selon les moindres gestes ou paroles d’acteurs étrangers et non pour le bien-être ou le malheur du peuple qu’ils représentent ou veulent représenter.

Que je sache, la nouvelle administration américaine ne compte que 18 jours depuis son arrivée aux affaires. Que je sache, le porte-parole du Département d’État n’est pas le spécialiste hémisphérique chargé des affaires de l’Amérique Latine et des Caraïbes. De plus, ce n’est que la semaine dernière seulement, que le nouveau Secrétaire d’État, Mr. Antony Blinken, a été confirmé par le Congrès et installé dans ses fonctions. S’il veut se familiariser avec le dossier d’Haiti, contrairement à son prédécesseur, il n’aura pas besoin de traduction ou de traducteur. Et, de manière plus importante, ce n’est que cette semaine que le Président Biden, dans son tout premier discours, a énoncé les nouvelles orientations de la politique étrangère de son gouvernement. Personnellement, je préfère me fier à son contenu qu’aux prétendues déclarations d’un Porte-Parole du Département d’État.

Ainsi, ce n’est pas ce qu’a dit ou ce que n’a pas dit Mr. Price qui m’intéresse, mais plutôt l’arrivée chaotique que risque d’être ce 7 février 2021. Durant le mois de janvier, les Églises Catholique et Protestante, la majorité des Vaudouisants, celle des groupes de la société civile tels que le Collectif du 4 décembre, la CAS (Coalition des Acteurs de la Société civile engagée), le CARDH et le RNDDHH et ceux des Droits Humains dans différentes lettres ouvertes adressées au Président, la dernière en date, empreinte d’une très grande sagesse, étant celle de l’ex-Colonel Rebu implorant un dialogue de la dernière heure, ont tous tenté de faciliter un dialogue entre les pro-7 février 2021 et les pro-7 février 2022. Entre ces deux dates, où se situe l’intérêt supérieur de la Nation? Une fois de plus, cette bataille de date témoigne de l’incapacité chronique des dirigeants et des aspirants-dirigeants à faire des compromis même au seuil d’un bain de sang fratricide.

Et du coup, les PHTKISTES comme des enfants et des apatrides, exultent, se réjouissent et exaltent de joie, comme si leur sort et leur futur ne dépendent plus d’eux-mêmes, de leurs actions ou du peuple haïtien mais uniquement de l’étranger. Certains membres de l’opposition quant à eux s’agitent, s’énervent et s’inquiètent oubliant que le vrai décideur de ce qui se passera au Pays demain et après, est le PEUPLE HAÏTIEN.

Ainsi, s’explique le silence curieux et inhabituel du Core Group. Il attend pour voir la réaction du PEUPLE HAÏTIEN, ce soir à minuit afin de se positionner et de se prononcer.

PEUPLE HAÏTIEN, le jeu force à couper.  » JWÈT POU NOU. » Je renouvelle mon appel à un SOULEVEMENT GÉNÉRAL dans tout le Pays pour chasser de notre sol, du Pouvoir, de l’Administration et des Institutions publiques tous les mécréants et autres voleurs qui ont pillé et détruit notre si beau Pays.

Il ne s’agit pas de parler seulement de la beauté d’Haiti dans des poèmes, dans des chansons ou à travers notre peinture; il faut la protéger et la mettre en valeur. Pour cela, il faut créer de la richesse afin de pouvoir générer des emplois, protéger l’environnement et ramener la salubrité partout dans notre coin de terre.

Comme je l’ai dit récemment, IL FAUT UN « LEVE KANPE » général, sans faille et sans trahison, ferme et sans violence, avec détermination et dévouement. Il n’y a plus d’excuse cette fois-ci. Le mandat de Jovenel Moise expire ce soir à minuit. La fenêtre du  » dialogue de la dernière heure se ferme lentement. Mieux vaut tard que jamais!

Nous sommes soit des hommes soit des zombis. Dans le dernier cas, notre place est au cimetière!

La machine de la désinformation et de l’intoxication fonctionne 24/24 comme le fameux courant électrique de Jovenel. Mais, une chose est certaine : elle roule mais personne ne sait dans quelle direction…

Tout indique, jusqu’à cette heure tardive, que le Président et son Gouvernement ne partiront pas volontairement. Alors, qu’ils soient considérés, dès dimanche matin après minuit, comme des usurpateurs et des ennemis de la République et traités comme tels. Qu’ils soient poursuivis, pourchassés, arrêtés et conduits par devant qui de droit.

Il nous faut croire en NOUS et cesser de vouloir et attendre que l’étranger trouve, en nos lieu et place, des réponses à nos problèmes et nous impose des solutions à la crise actuelle. C’est à nous, Haïtiens, filles et fils de L’EMPEREUR, de décider ce qui répond le mieux au contexte douloureux et dangereux de l’heure et de trouver le meilleur moyen d’éviter le chaos, le  » KRAZÉ BRIZÉ  » et le bain de sang qui nous menace. Il ne nous reste que quelques heures avant la date fatidique du 7 février 2021.

Malheureusement, personne ne peut nier l’influence de la Communauté internationale dans nos affaires politiques. Après la grande cérémonie mystique organisée hier soir par les PHTKISTES, le Président Jovenel Moise ne devait-il pas se rendre dans la Grand’Anse aujourd’hui? Mais, convoqué par le Core Group ce matin pour une rencontre en toute urgence au Palais, il ne s’est pas rendu à Jérémie.

« Genlè Wonga pap maché fwa sa ». Des étrangers sont déjà dans nos murs, nos rues et dans…

A chacun d’assumer sa responsabilité. « Piga mwen tandé aprè si m te konnen. »

Le Président Jovenel Moise aura sur les mains la moindre goutte de sang qui coulera après ce soir, si son refus de respecter les mêmes Articles qu’ils avaient utilisés pour renvoyer les législateurs, déclenchent, engendrent et provoquent le chaos et les violences qui en résulteront.

Si demain matin du 7 Février 2021, le Président Jovenel Moise, dont le mandat sera alors terminé, est encore au Palais National, que la DÉSOBÉISSANCE CIVILE COMMENCE IMMÉDIATEMENT SUR TOUT L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL ET DANS TOUTES LES ADMINISTRATIONS ET SERVICES DE L’ÉTAT!

Que les États-Majors de notre Armée en reconstruction et de la Police ne reçoivent et n’obéissent plus à ses ordres. Sinon, ils seront des parjures et traités comme tels. Que ce qui reste des deux autres Pouvoirs de l’État assument leur historique responsabilité en constatant, dans une déclaration publique, la CADUCITÉ DU POUVOIR EXÉCUTIF immédiatement après minuit.

Sans plus tarder, il faut penser à un CONSEIL de GOUVERNEMENT sérieux, compétent et déterminé, qui devrait être installé avec la ferme volonté de combattre et d’éradiquer l’insécurité, la corruption, le laxisme et le kidnapping qui sévissent dans le Pays, pendant qu’il crée et prépare les conditions pour la réalisation cette année même des élections générales dans le Pays.

L’heure est grave. Notre souveraineté est menacée. Que les vrais leaders se manifestent et guident le Peuple Haïtien. Animés de l’idéal dessalinien, de la bravoure de nos ancêtres, des Esprits du PAN-AMÉRICANISME et du PAN-AFRICANISME, plaçons HAÏTI AVANT TOUT pour le bien-être, cette fois-ci, de tous les Haïtiens sans exclusion et sans préjugés.

La nouvelle Haïti à construire devra être juste, égalitaire et inclusive, prospère et moderne dans la Diversité et l’Harmonie de nos couleurs, de notre peuplement, de nos idées comme dans un ARC-EN-CIEL. QUE CE NOUVEAU PRINTEMPS COMMENCE. HAITI AVANT TOUT!

HAÏTI ne mourra et ne disparaitra pas, et ses ennemis ne pourront empêcher que la grandeur du phénix de cette nation renaisse de ces cendres.

PEUPLE HAÏTIEN, VOUS AVEZ LA PAROLE JUSQU’À LA VICTOIRE FINALE!

Père Jean-Miguel Auguste.

+50937470865
+13473378954
[email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *