Récit de la fuite du dictateur Jean-Claude Duvalier, le 7 février 1986

By | February 6, 2021
Récit de la fuite du dictateur Jean-Claude Duvalier, le 7 février 1986

Encore aujourd’hui, la société haïtienne porte les stigmates du duvaliérisme.


Jour J-2 – Jovenel Moise s’inspire fidèlement des idées de Jean-Claude Duvalier voyant venir ses heures…

Plus jamais, les haitiens n’accepteront un tyran au pouvoir. Le mandat de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise, constitutionnellement, prend fin le 7 février 2021, quoiqu’on dise. C’est aux millions d’Haïtiens qu’il revient de prendre leur destin en main.

Vendredi 5 février 2021

En ce mois de février 1986, des rumeurs courent à Port-au-Prince. Bébé Doc se serait enfui du palais national. La presse internationale se fait l’écho de ce bouleversement. Mais il n’en est rien. Le dictateur Jean-Claude Duvalier se cramponne au pouvoir. Il déclare à qui veut bien encore l’entendre qu’il n’a qu’un objectif : « Poursuivre (sa) mission de miséricorde. » Mais le discours mystique dont abuse la dynastie tyrannique des Duvalier, au pouvoir depuis 1957, n’a plus prise.

Dans un message destiné au peuple haïtien et enregistré avant son départ de Port-au-Prince, «Baby Doc» annonce avoir confié la destinée du pays aux militaires. Ce sont les Américains qui l’ont contraint à choisir cette option et à prendre un avion de l’armée des Etats-Unis pour quitter l’île.

Récit de la fuite du dictateur …

Au lendemain de la fuite de «Baby Doc», la liesse populaire gagne rapidement les rues de Port-au-Prince. Des Haïtiens brandissent une photo des époux Duvalier crucifiés symboliquement avec des aiguilles vaudous et s’en prennent au mausolée de «Papa Doc», le père de Jean-Claude Duvalier. S’ensuivent pillages et règlements de compte, notamment contre les «tontons macoutes». Pour éviter tout nouveau débordement, l’armée décrète le couvre feu.
 
Le film des évènements …

«Baby Doc», c’était Jean-Claude Duvalier et «Papa Doc», c’était François Duvalier. Une dynastie installée démocratiquement en 1957 et qui devint très rapidement une dictature sanglante.
 
Retour sur 29 ans de règne des Duvalier …

L’ancien président à vie, Jean-Claude Duvalier, âgé aujourd’hui de 61 ans, est rentré en Haïti en janvier 2011 après avoir passé 25 ans en exil. Le 7 février 2013, le dictateur haïtien, poursuivi par la justice de son pays pour corruption, concussions et  détournement de fonds, ne s’est pas présenté devant le tribunal de Port-au-Prince qui l’avait convoqué. «Arrêtez, jugez, condamnez Duvalier!», scandaient alors de jeunes manifestants. «Jean-Claude a fait du bien à Haïti, il n’a tué personne. Quand il était au pouvoir la vie n’était pas aussi chère qu’elle l’est aujourd’hui. Le pays a été détruit depuis son départ», rétorquaient en face un groupe de partisans de «Baby Doc».

sources : RFI, FranceTVinfo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *