The Haitian Diaspora and Haitian Civil Society welcome the Appointment of Judge Joseph Mécène Jean Louis as Transitional President in Haiti

By | February 9, 2021

Press Release  February 8, 2021
Contact:Ilio Durandis  at [email protected]
Èzili Dantò  at [email protected]
Nathaniel E Ballantyne at [email protected]

The Haitian Diaspora and Haitian local civil society acknowledge that Jovenel Moise’s presidential term as Haiti’s president expired on February 7, 2021, in accordance with Article 134.2 of the 1987 Constitution, as amended.  On February 8, 2021 the opposition, in consultation with other stakeholders and according to the Constitution, chose the Honorable Judge Joseph Mécène Jean-Louis, the most senior judge of La Cour de Cassation (Haiti’s Supreme Court) to head the transitional government. Thus, the Haitian Diaspora and Haitian local civil society supports this choice and pledges to work with the new president to ensure return of the country to democratic order.

The new president will face many challenges, the most important being guaranteeing security of person and property. Among other issues are the following: A much needed constitutional reform to address the concerns of the Haitian Diaspora and local Haitian civil society; the organization of free and fair local, legislative, and presidential elections; the political stability of the country through economic development, including Diaspora investments and local domestic development.  Though daunting, these challenges are not unsurmountable. The Haitian Diaspora and its partners within local Haitian civil society are prepared to marshal resources to aid the new president in achieving these lofty goals.

We urge governments all over the world, especially the CARICOM nations, the African Union, the United States, Canada, France, Dominican Republic, Brazil, Russia, India, Nigeria and others to immediately recognize President Jean-Louis as the legitimate president of Haiti. Equally, we urge these countries to suspend all dealings with Jovenel Moise who is still holding onto power in violation of the Haitian Constitution.

On February 7, 2021, Mr. Moïse ordered the arrest of Judge Yvickel Dabrésil, a Judge of Haiti’s Supreme Court on trumped-up charges of coup d’état, without an arrest warrant and in violation of the Haitian constitution. Reportedly, Judge Dabrésil has been beaten, a gross violation of human rights. Presently, gangs working for Jovenel Moïse, dressed in Haitian police uniforms, have encircled the Supreme Court building in search of Judge Jean-Louis.  We ask all friends of Haiti to take swift action to avoid a blood bath in the country.

As Senator Patrick Leahy, Democrat of Vermont, and President pro-tempore of the United States Senate, tweeted on February 6, “Feb 7th marks the end of Pres. Moise’s term in Haiti. The country is in worse shape than when he began w/ rampant poverty, corruption & gang violence in which the govt. is complicit. The US should join in calling for an inclusive transition that represents the Haitian people.”

We, in the Haitian Diaspora share and support the view of Senator Leahy, and we call on the American Government, including Congress and the U.S. Senate, to swiftly recognize Judge Joseph Mécène Jean-Louis as President of Haiti.
                                                                                                                       ###

Signed by Haitian Diaspora organizations and Local Haitian Civil Society organizations and individuals.
Please share widely with all local and international media and on all social media platforms.
##The List of Signers may be found at the contact information numbers above-written and will be put on-line in the coming days for all additional signers to come aboard. 

La Diaspora Haïtienne et la société civile haïtienne soutiennent le Président de la Transition, l’honorable Juge Joseph Mécène Jean-Louis

La diaspora haïtienne et la société civile haïtienne reconnaît que le mandat présidentiel de Jovenel Moise en tant que président d’Haïti a pris fin le 7 février 2021, conformément à l’article 134.2 de la Constitution de 1987 amendée.Le 8 février 2021, l’opposition, en consultation avec d’autres parties prenantes et conformément à la Constitution, a choisi l’honorable Juge Joseph Mécène Jean-Louis, le plus ancien Juge de la Cour de cassation (Cour suprême d’Haïti) à la tête du Gouvernement de Transition. Ainsi, la Diaspora haïtienne et la société civile haïtienne soutient ce choix et s’engage à travailler avec le nouveau Président pour s’assurer du retour de notre pays à l’ordre démocratique.

Le nouveau Président devra relever de nombreux défis, les plus importants étant de garantir la sécurité de la personne et des biens. Parmi les autres objectifs qui sont les suivants: – Une réforme constitutionnelle bien nécessaire pour répondre aux préoccupations de la diaspora haïtienne et de la société haïtienne locale; 

– l’organisation d’élections locales, législatives et présidentielles libres et équitables; -la stabilité politique du pays grâce au développement économique, y compris les investissements de la Diaspora et le développement domestique local. Bien qu’intimidants, ces défis ne sont pas insurmontables. La diaspora haïtienne et ses partenaires au sein de la société civile haïtienne locale sont prêts à mobiliser des ressources pour aider le nouveau président à atteindre ces nobles objectifs. Nous exhortons les Gouvernements du monde entier, en particulier les pays de la CARICOM, l’Union africaine, les États-Unis, le Canada, la France, la République dominicaine, le Brésil, la Russie, l’Inde, le Nigéria et d’autres à reconnaître  immédiatement le Président Jean-Louis comme le Président légitime d’Haïti. De même, nous exhortons ces pays à suspendre toutes relations diplomatiques avec Jovenel Moise qui s’accroche toujours au pouvoir en violation de la Constitution haïtienne.

Le 7 février 2021, M. Moïse a ordonné l’arrestation du juge Yvickel Dabrésil, juge de la Cour suprême d’Haïti, accusé de coup d’État, sans mandat d’arrêt et en violation de la Constitution haïtienne. Le juge Dabrésil aurait été battu, ce qui constitue une violation flagrante des droits de l’homme. Actuellement, des gangs travaillant pour Jovenel Moïse, vêtus d’uniformes de la police haïtienne, ont encerclé le bâtiment de la Cour suprême à la recherche du juge Jean-Louis.  Nous demandons à tous les amis d’Haïti de prendre des mesures rapides pour éviter un bain de sang dans le pays.

Comme l’a tweeté le sénateur Patrick Leahy, démocrate du Vermont et président intérimaire du Sénat des États-Unis, le 6 février : « Le 7 février marque la fin du mandat de M. Moise en Haïti. Le pays est en pire état que quand il a commencé sans oublier la pauvreté endémique, la corruption et la violence des gangs dans lequel le gouvernement est complice. Les États-Unis devraient se joindre à nous pour appeler à une transition inclusive qui représente le peuple haïtien. »

Dans la Diaspora haïtienne, nous partageons et soutenons le point de vue du sénateur Leahy, et nous appelons le Gouvernement américain, le Congrès et le Sénat des Etats-Unis, à reconnaître rapidement le juge Joseph Mécène Jean-Louis comme Président de la  République d’Haïti. 

                                                                                   ###
Signé par les organisations de la diaspora haïtienne et les organisations et individus de la société civile haïtienne locale. Veuillez partager largement avec tous les médias locaux et internationaux et sur toutes les plateformes de médias sociaux. La liste des signataires se trouve aux coordonnées ci-dessus et sera mise en ligne dans les prochains jours pour que tous les signataires supplémentaires puissent monter à bord.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *