Nan Jounal Premye Okazyon matin an 18 Janvye – Bob C bat gwo bravo pou Lapolis Pou Gwo Operasyon Sa Li Mennen/Dosye Kidnapin

By | January 18, 2021

Ces pasteurs ont comparé la situation actuelle à “une chaudière bouillante, prête à exploser, une colère qui gronde et un chaos terrible qui menace” notre pays. “Nous sommes littéralement assis sur une poudrière, une situation dangereuse exacerbée par l’entêtement de Monsieur Jovenel Moïse à se maintenir au pouvoir après le 7 février 2021, date constitutionnelle de la fin de son mandat”, ont-ils écrit.

Pour ces leaders religieux : “Jovenel Moïse, comme l’a rappelé un sénateur de son parti, sait pertinemment que son mandat prend fin le 7 février 2021, tout comme il a su lorsque le mandat des 20 sénateurs était arrivé à sa fin en constatant en janvier 2020 sa caducité. S’entêter à rester au pouvoir au-delà de son mandat constitutionnel, c’est s’engager dans une aventure dangereuse car il s’agit ici d’une violation flagrante de la Constitution.”

Toujours selon eux, une dictature est en train de se mettre en place. Ils ont avancé comme preuves : la création par L’Exécutif d’un Conseil électoral dont les membres ont été choisis en dehors de ce que prescrit la Constitution. Le cautionnement des gangs qui se sont fédérés afin de soutenir le parti du Président dans les zones mises sous leur contrôle, le blocage du dossier PetroCaribe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *